Voici la suite du voyage au VIETNAM octobre - novembre 1993.

Hué (partie 1)


On accède à la vieille ville de Hué par une des quatre portes situées aux quatre points cardinaux.
Chemin faisant, on tombe sur cette femme qui propose la spécialité de Hué, les chapeaux coniques à filigranes. Sylvie et Françoise marchanderont fort. On a toujours ce chapeau conique en décoration sur le mur du couloir de notre appart.
La grande porte de la cité interdite, deux pièces-cuisine des empereurs d'Annam.
Encore cette porte de la cité interdite vue de face cette fois-ci. C'est le modèle réduit de celle de la cité interdite de Pékin. Comment inmaginer que l'empereur d'Annam ait un palais plus grand que celui de l'empereur de Chine son suzerin...
Je ne résiste pas à prendre cette photo du balancier qui passe devant la citadelle construite par le Français du temps de la colonie.
Les appartements impériaux.
Une des portes secondaires de l'enceinte de la cité interdite.
Huit chaudrons sacrés en bronze.
Retour dans la vieille ville. On tombe sur cette ancienne ambulance Renault qui est bien conservée et qui sert maintenant de bus. Ce véhicule a encore son système de refroidissement intact, ce qui est loin d'être le cas pour tous ces camions antédiluviens. Souvent les camions ont sur leur toit un bidon d'eau de 200 litres et il y a un péon qui régule le débit d'eau... Comme pour les trains à vapeur, il faurt s'arrêter souvent faire le plein... d'eau.
Une vue des douves qui entourent la vieille ville. La dame dans sa barquasse ne se promène pas, mais fait sa cueillette pour manger.

Fermer cette fenêtre pour retourner à "Notre site WEB".